COULISSES/ Vatican: Le Pape François est il malade comme le confirme le Quotidien National Italien?

Le Pape François

LE QUOTIDIEN NATIONAL ITALIEN PARLE D’UNE TUMEUR AU CERVEAU DU PAPE FRANÇOIS.

      Jean Pierre Etaban     Journaliste Indépendant

Jean Pierre Etaban
Journaliste Indépendant

Le Quotidien Nationale Italien (QN) titrait en première page le 21 Octobre au matin  « Le Pape François a une tumeur au cerveau ». Cette allégation du QN selon laquelle le médecin japonais serait allé au Vatican en hélicoptère pour traiter le Pape François n’a pas manqué de susciter des réactions et d’ébranler  l’Eglise Catholique dans son ensemble.

Le Vatican a tôt fait de nier tout en bloc «Aucun médecin ou les vols d’hélicoptère… Le Pape François est en bonne santé » Après ces dénégations  répétées  tout au long de la journée. C’était le tour du neurochirurgien Taka Takanori nori Fukushima de réfuter les faits.

Déjà dans la nuit,  la presse du Saint-Siège a commencé à contredire fortement les faits à travers le porte-parole du pape, le Père Federico Lombardi, qui a dit: « Le Pape exerce ses activités comme toujours intense. La propagation de nouvelles infondées est grossièrement irresponsable et non digne d’attention « .

Mots qui ont conduit le directeur de QN, Andrea Cangini, à controreplicare:.. « Le déni est compréhensible. Nous avons longtemps tenu bon pour faire l’actualité, nous avions effectué tous les contrôles nécessaires. Nous n’avions aucun doute quant à ses mérites. Nous nous sommes sérieusement posés la question si oui ou non nous devons publier cette nouvelle. Nous pensons qu’il est normal et vrai pour un chef d’Etat comme pour un Pape dont la responsabilité publique est sans égale, que ces personnalités comprennent que le droit à la vie privée est moins important que le droit du public d’être informé « 

Le Pape François

Le Pape François

Malgré toutes les déclarations le Vatican est formel: « Fukushima de cette année a vu le pape et lui a serré la main dans une audience générale avec des milliers de personnes dans le Vatican, mais pas en privé comme le laisse croire le Quotidien National« .

Par ailleurs le neurochirurgien japonais Dr Takanori Fukushima cité dans une histoire controversée sur la santé du pape, serait impliqué dans une enquête par le Procureur de cloche. Les enquêtes ont été menées en mai dernier suite à une plainte à la police par un parent d’un patient admis à l’hôpital de Salerne. Selon certains témoignages le médecin aurait demandé de l’argent aux patients afin de réduire de moitié leur temps de rendez-vous ou d’attente pour les opérations. Aucun détail n’a été divulgué en dehors de quelques enquêtes préliminaires menées jusqu’ici par le procureur et la police.

Le neurochirurgien japonais Dr Takanori Fukushima Serait impliqué dans une enquête menée par le procureur de Salerne sur une affaire de pots de vin et les listes d’attente modifiée par le neurochirurgien.

La Photo truquée  qui fait polémique

La Photo truquée qui fait polémique

Le neurochirurgien japonais Takanori Fukushima a quand à lui publié des photos de ses visites au Vatican sur son blog. Mais une image de L’Osservatore Romano publié dans un tweet montre clairement que le médecin retouché les photos. L’on y remarque aisément le retrait de la myriade de gens qui était dans la place Saint-Pierre au moment de la poignée de main entre lui et le pape.

Le rapport dans le Quotidien National Italien et démentie par le Vatican,  confirme que le neurochirurgien japonais a visité le Pape François pour une tumeur bénigne présumée dans le cerveau.

Mais la page Web de Fukushima documente la visite du 28 Janvier 2015 d’une manière différente. Il serait arrivé par hélicoptère de Pise, mais sans atterrir au Vatican.

Aucune mention d’une rencontre avec le Pape François dans son blog. Le médecin et le pontife se sont vus le 01 octobre 2014, en marge de l’audience générale Place Saint-Pierre. Fukushima a également publié ces photos et a déclaré que la réunion a eu lieu grâce au rôle que son père avait joué pendant des années au temple shintoïste de Meiji Shrine.

Dans la nuit il aurait séjourné dans un monastère près de l’État pontifical et le lendemain matin, il a rencontré le cardinal Angelo Comastri, vicaire du pape pour la Cité du Vatican, en lui donnant un don de dix mille dollars. Ensuite, le médecin serait allé visiter le plafond du Palais apostolique, le foyer de la Secrétairerie d’Etat, mais pas la résidence papale.

Le Quotidien National Italien confirme qu’il y a de cela quelques mois, les populations ont vu un hélicoptère avec des insignes jaune-blanc sur le côté alors qu’il survolait les pâturages, villas dans la région de Toscane. Et selon des témoins oculaires quelques minutes après l’atterrissage, la clinique (connu pour avoir parmi ses patients Indro Montanelli, Sandra Mondaini et Pippo Baudo) sortirait professeur Fukushima et certains opérateurs de son équipe. » Ce qui est certain – écrit QN – est que l’hélicoptère après avoir pris l’équipe du professeur Fukushima avec à son bord l’expert des tumeurs cérébrales et les anévrismes a ensuite quitté Pise et  est retourné à Rome pour atterrir au Vatican afin de prendre soin de la santé du Pape.

 

Dans le même élan le Saint-Siège nie aussi le vol à Pise de l’hélicoptère: « Il y a eu ces derniers mois pas de vol en hélicoptère du Vatican à la Toscane, à l’exception de la visite de la logistique du site en préparation pour la visite du Pape à Prato et Florence pour le 10 Novembre ».

Pour le porte-parole du Vatican: «Je l’ai confirmé qu’il y avait des vols d’hélicoptères qui sont arrivés au Vatican de l’extérieur, même dans le mois de Janvier.  Je peux confirmer aussi que le pape est en bonne santé. Ce que  je confirme là est pleinement la contradiction que j’ai déjà  faite après vérification auprès des sources appropriées, y compris le Saint-Père. »

Authors
Top