DOSSIERS/ Education: Que reste-il de la reforme scolaire tant attendue au Cameroun pour adapter la formation aux besoins?

Au Cameroun fini l’ère de l’alphabétisation, fini l’ère de la scolarisation, l’heure est à l’apprentissage et à la recherche.

            Journaliste           Indépendant

Journaliste
Indépendant

La réforme scolaire passe inéluctablement par des rythmes scolaires qui change selon l’organisation du temps éducatif pour les écoles primaires et collèges. Les jours d’écoles ont toujours été le lundi, le mardi, le mercredi, le jeudi matin et le vendredi. Selon certaines organisations scolaires, les élèves pourront suivre les cours aussi le samedi matin. Les 24 heures hebdomadaires d’apprentissage pourront être désormais étalées sur 5 jours, soit 2 demi-journées sur 6 jours d’école.

Pour mener à bien ce projet, l’exécutif doit s’appuyer sur des statistiques et du niveau d’éducation de la population notamment de la jeunesse, la volonté d’occuper cette jeunesse à la connaissance des travaux manuels et au respect de certaines valeurs morales.

Depuis longtemps les reformes scolaires ont retenu des programmes longs, et plus chargés avec des matières de portée réduite sans aucune débouché, ne respectant que le changement des manuels et la libéralisation de ce secteur d’activité sans pour autant mettre en pratique un programme scolaire adapté aux besoins et reformater les mentalités pour l’amour de la patrie.

Ecole pléthorique au Cameroun

Ecole: Salle de classe pléthorique au Cameroun

Les syndicats d’enseignants, les parents d’élèves, par la concertation pour la refondation pour l’école organisée doivent se mettre à pied d’œuvre pour proposer la reforme à engager pour recadrer la jeunesse dans un contexte de la modernité de l’enseignement en privilégiant lapprentissage et la formation pour  des métiers qui offrent facilement des débouchées.

Nous ne sommes plus à l’heure de la scolarisation. Pour rattraper le retard sur l’apprentissage e la formation, il est impérieux d’évacuer les anciens réflexes. Les écoliers, les collégiens et les universitaires doivent pouvoir bénéficier, chaque jour, d’un temps périscolaire, une respiration quotidienne pour libérer leur créativité ou leur savoir faire dans les entreprises nécessiteuses de la main d’oeuvre qualifiée.

La nomination NGALLE BIBEHE Jean Ernest Massena comme  Ministre de l’Enseignement Secondaire pourra-t-il apporter de nouvelles orientations pour le départ d’un renouveau scolaire au Cameroun adapté aux exigences d’un pays en quête d’émergence?

 Pendant que la France engage régulièrement des reformes sur le plan scolaire nos encore à proposer des reformes pour l’adapter aux besoins du moment le Cameroun se plait dans l’immobilisme qui de plus en plus sacrifie des générations diplômés et sans emplois?

La Réforme Scolaire Une urgence au Cameroun

Authors
Top