REACTIONS/ Un cri de cœur de Michèle Essono Bekemen avec pour credo: « SAUVONS DES VIES, SAUVONS NOTRE PAYS »

CRI DU COEUR

SAUVONS DES VIES, SAUVONS NOTRE PAYS ?

Jean Pierre Etaban Journaliste Indépendant

Jean Pierre Etaban Journaliste Indépendant

En France, Michèle Essono Bekemen monte au créneau. Infirmière, elle manifeste un sentiment de solidarité aux femmes enceintes, aux malades du Cameroun. dans un message digne d’intérêt elle interpelle tout le corps médical Camerounais de la Diaspora, et accepte de coordonner un mouvement de solidarité médical pour asseoir une plan d’aides aux hôpitaux, aux centre de santé, aux orphelinat du Cameroun.

Le samedi 12 mars 2016, l’événement Koumatekel a été une goutte d’eau qui a débordé, et les raisons étaient fondées  pour stigmatiser le Ministre de la Santé André Mama Fouda et l’ensemble du personnel de l’hôpital Laquintinie. Selon les sources concordantes, Monique Koumatekel est sortie du taxi avec son conjoint et déposée à l’entrée des urgences et le médecin a refermé les portes derrière lui. Les enfants dans le ventre ont commencé à manquer d’oxygène. Le chirurgien était absent. Quelques temps après elle a été accueillie au urgent. Un médecin s’est présenté quelques minutes plus tard aux parents avec le stéthoscope et signale qu’elle est morte. Des témoins racontent que les médecins ne se sont pas vraiment s’occupés d’elle. Un cliché qui interpelle tout le monde.

BEKEMEN

Ce drame a indigné plus d’un. Dans un élan de solidarité Michèle Essono Bekemen lance un cri de coeur et interpelle tout le corps médical de la Diaspora à se mobiliser à ses côtés pour fournir un élan d’aide médicale au Cameroun pour limiter les victimes.

Elle appelle ses compatriotes de la diaspora à travers un message à faire l’effort,  pour répondre par actes concrets afin de s’engager aux cotés d’une population fragile et abandonnée qui a fortement besoin d’eux.

Le message:

Chers collègues du corps médical de la diaspora,

C’est le moment ou jamais de prendre nos responsabilités face aux tragédies observées dans les hôpitaux publics du Cameroun notamment à l hôpital Laquintinie de Douala avec le cas  Monique Koumatekel morte avec ses jumeaux.


L’occasion nous a été donnée de réagir et d’inviter tout le personnel de santé de nationalité Camerounaises de la Diaspora à se joindre à nous afin qu’ ensemble nous puissions créer un mouvement de solidarité et d’aide aux victimes des hôpitaux de notre pays.

 
Plus jamais de Monique

 
Mes sœurs Infirmières et Aides Soignants 
C est à vous ce message.


Personne ne viendra porter secours à nos sœurs mieux que nous 
Nous avons des compétences 
Nous avons de l’expérience professionnelle 
Nous avons de l’éthique et la moralité 
Nous avons les moyens d’agir

 
Ensemble SAUVONS DES VIES, SAUVONS NOTRE PAYS 

 
Si vous aviez le cœur à l’oeuvre
N’hésitez plus

Réjoignez notre mouvement de solidarité et d’aide pour des actions coordonnées

Nous attendons vos suggestions 

Merci pour votre attention

NB Le mouvement est ouvert à tout le personnel soignant: 
Médecins, Infirmiers, Aides Soignants, AMP, Auxiliaires de vie 
Ambulanciers, Brancardiers, Sages Femmes, Kinésithérapeutes 


Michèle Essono/ Association ACT for HELPXXA 3 

 

Authors
Top