ACTUALITE/ Cameroun: un notaire incarcéré pour «outrage au chef de l’État Paul Biya»?

Au Cameroun, Me Harissou, le notaire de l’ancien secrétaire général de la présidence de la République, Marafa Hamidou Yaya, viens une fois de plus d’être convoqué au tribunal militaire ce mercredi. Il est détention depuis  deux ans et poursuivi pour des faits d’atteinte à la sécurité de l’Etat et d’outrage au président de la République.

Maître Abdoulaye Harissou

Maître Abdoulaye Harissou

Maître Abdoulaye Harissou, Notaire au Cameroun à la première charge de Maroua, au Camroun avait été arrêté en septembre 2014 et placé en détention à la prison principale de Yaoundé sans jugement, de l’aveu de son conseil il  est poursuivi pour des faits graves : « On lui reproche d’avoir essayé de renverser les institutions, complicité de détention et de port illégal d’armes à feu, complicité d’assassinat, outrage au président de la République… », explique son avocat.

En 2001 il est Président de la Chambre Nationale des Notaires du Cameroun puis Président des Notaires d’Afrique (C.A.A.F. – U.I.N.L) de 2002 à 2004, Vice-Président de l’Union Internationale du Notariat (U.I.N.L) de 2005 à 2007 afin en 2009 Président de la Commission stratégique du Notariat africain cumulativement ave le poste de Président de la Commission Titrement (U.I.N.L). Il est auteur d’un livre « La terre un droit humain » éditions Dunod

Maître Harissou est un notaire de notoriété internationale et réputé très proche de Marafa Hamidou Yaya. Cet ancien baron du régime purge lui-même une lourde peine d’emprisonnement ferme de vingt ans pour des indélicatesses de gestion.

MARAFAT-BIYA-YANG

MARAFAT-BIYA-YANG

Ses liens de proximité entre l’homme politique et le notaire ont laissé prospérer des thèses de complot avec l’entrée en scène projetée de rebelles venus du Tchad voisin : « Il ne suffit pas d’évoquer des rebelles tchadiens. Tout le monde peut bien dire qu’il y a des rebelles, mais il s’agit desquels ? Ont-ils été appréhendés ? Ont-ils été entendus ? Y a-t-il eu des témoins et autres ? Donc voilà le problème de ce dossier ». Trois journalistes sont co-accusés dans ce procès. Il leur est reproché de n’avoir pas dénoncé des faits se rapportant à cette affaire et dont ils avaient pris connaissance.

© Source: Media7

 

Authors
Top