FOCUS/ Les grandes étapes de l’histoire du cameroun

Jean Pierre Etaban

L’histoire du Cameroun telle qu’elle nous est contée mérite d’être mieux exploitées pour être plus connue à travers des générations. Les chercheurs Camerounais se sont penchés à promouvoir cette période afin d’immortaliser ses étapes et les personnages qui ont donné un sens à leur histoire. Les manuels scolaires jusqu’ici adapté au programme ne donne pas suffisamment des informations sur certaines épopées comparés aux manuels d’histoire viennus d’ailleurs. Toutefois des chercheurs Camerounais ont résolument pris l’initiative de relever ce pan. En cela nous pouvons vivre les grandes étapes de l’histoire du Cameroun.

La marche vers l’Indépendance

UPC Parti Politique

La classe politique avant l’indépendance du Cameroun

Abel Eyenga

Abel Eyenga

Le 21 octobre 1946 : Le Rassemblement Démocratique Africain (RDA), mouvement de lutte pour l’indépendance du Continent noir voit le jour ; l’UPC devient la section camerounaise de cette organisation panafricaine qui regroupe la quasi-totalité des pères fondateurs des indépendances africaines.

Le 10 Avril 1948Naissance de l’Union des Populations du Cameroun (UPC) à Douala ayant pour SG Ruben Um

André Marie Mbida

André Marie Mbida

Nyobè ; premier parti politique créé à Douala qui formule clairement la question de l’indépendance et de la réunification du pays. Ses compagnons de lutte les plus prestigieux au rang desquels on peut citer Félix Roland Moumié, Président, Ernest Ouandié et Abel Kingué (tous deux Vice présidents), Ossendé Afana et bien d’autres.

Le 12 décembre 1952Premier réquisitoire de Um Nyobè aux Nations Unies intitulé « Que veut le Cameroun » pour dénoncer la lenteur de la France dans la mise en œuvre des réformes au Cameroun alors pupille des Nations Unies. Après une nouvelle tribune à l’ONU en Décembre 1953, il demande à la France, l’organisation d’un référendum sur l’indépendance et la Réunification en Janvier 1954.

Le 25 mai 1955Premier grand soulèvement populaire réprimé par la force coloniale. Um Nyobè est sous étroite surveillance, le parti est dissout et les principaux leaders prennent le chemin du maquis.

Le 13 juillet 1955Dissolution de l’UPC par l’administration française.

Charles Okala

Charles Okala

Le 23 juin 1956Gaston Deferre Ministre d’outre mer par la loi cadre communément appelée Deferre, donne la semi autonomie aux peuples indigènes.

Le 13 mai 1957André Marie Mbida leader du Bloc Démocratique Camerounais (BDC) est nommé Premier ministre. Jugé plutôt brutal et quasiment incontrôlable par le colon français, il est remplacé quelques mois plus tard..

Le 11 février 1958Le Premier ministre André Marie Mbida perd ses fonctions.

Le 18 février 1958Ahmadou Ahidjo est nommé Premier ministre.

Le 13 septembre 1958Um Nyobè tombe sous les balles de l’armée coloniale française.

Le 1er janvier 1960la France proclame l’indépendance du Cameroun Oriental.

Authors
Top