POLITIQUE / Gabon: Jean Ping a-t-il été sacrifier par son propre camp ?

GABON: Jean Ping, la terreur du Gabon, meurt dans son propre film

#Diantre

C’était trop beau pour être vrai. C’est la chronique d’une chute annoncée. Derrière les plis de l’actualité, se cachait en fait une manipulation à grande échelle. Magouille après magouille, manipulation après manipulation, intimidation après intimidation, afin de faire pencher la balance en sa faveur, Ping Pong s’est crashé en plein vol…Il n’avait pas prévu de mourir dans son propre film…

Comme le dit le sage Haoussa, le mensonge peut courir 100 ans mais la vérité le rattrape en un jour. Nous y sommes. C’est la fin du jeu de massacre. Les pro-Ping font désormais la politique de l’autruche et exigent la proclamation des résultats. Comme si tout ce cirque Ping Pong était plus important que la sécurité du pays. La presse française, honteuse et confuse parle du Gabon qui entre dans une zone de turbulences. Que nenni. Leur poulain a triché, il doit être sanctionné. Point.

Ping Pong le schizophrène avait écrit moult scénarii, oubliant le plus important, celui qui pourrait le conduire à la case prison et non au Palais du bord de mer. Fichtre. Honteux et confus, incapable de s’exprimer après la quenelle venue d’Abidjan, l’homme demande à ses partisans, des moutons, de le suivre dans sa chute. Le Gabon ne cèdera à aucune pression venue d’ailleurs. Ceux qui veulent mourir avec Ping Pong la magouille, n’ont qu’à le suivre dans sa folie…

MamAfrika TV | Par Allain Jules

Authors
Top